Le vélo et la loi

Les 5 grandes mesures du plan vélo 2018

Vendredi 14 septembre, une partie du gouvernement était en déplacement à Angers (3e ville cyclable de sa catégorie) pour annoncer le nouveau plan vélo de cette année. C’est le premier pour ce gouvernement, mais le 3e depuis 2012.

Je vous fais ici un rapide résumé des 25 points annoncés afin d’y voir plus clair.

Le forfait mobilité durable remplace l’IKV

L’Indemnité Kilométrique à Vélo (IKV), vous connaissez ? Le principe était clair, mais pas forcément simple. Il s’agissait d’une aide, non obligatoire, de 0.25 € / km parcouru par les salariés pour se rendre sur leur lieu de travail. Cette dernière était limitée à 200 € / an et il était nécessaire de faire le décompte de chaque trajet pour espérer pouvoir bénéficier de cette aide … quand votre entreprise acceptait de vous la donner, ce qui est encore rare.

Le forfait mobilité durable est censé simplifier cela. L’enveloppe est portée à 400 € / an maximum en franchise d’impôt et de cotisations sociales. Dans le public, elle restera à 200 €. L’avantage étant qu’il n’y a plus de déclaration de chaque kilomètre parcouru pour toucher cette aide : vous venez à vélo ou pas, c’est aussi simple que cela.

La plupart des associations, dont la FUB, déplorent que cette aide ne soit toujours pas obligatoire et pas cumulable avec d’autres moyens de transport. Il faudra donc choisir entre les 50 % remboursé sur votre carte de bus ou l’enveloppe du forfait mobilité durable.

forfait mobilité durable IKV

Mon avis sur cette mesure : Une enveloppe de 400 €, c’est mieux. Cela correspond à 33 € par mois, soit à peu près le montant de l’aide payée par votre entreprise pour les transports en commun, qui est, elle, obligatoire. Quand on sait que le vélo, en tant que pratique sportive, pourrait éviter bien des arrêts maladie (17 en moyenne par an en France), cela reste rentable pour l’entreprise et pour l’état.
Le fait de ne pas cumuler cette aide à celle des transports en commun ne me choque pas, il faut avancer petit à petit pour que chacun puisse y trouver son compte. J’aimerais juste qu’elle devienne obligatoire. En attendant, espérons que les entreprises prennent conscience de l’importance du vélo pour l’instaurer…

La sécurité à vélo

Le plan vélo du gouvernement prévoit la systématisation, en ville, des sas vélos. Vous savez, ce sont ces espaces réservés aux vélos, juste devant les feux tricolores.

Le double sens cyclable sera étendu à toutes les rues à 50 km/h en agglomération (sauf bien sûr en cas de dangers avéré). Cette mesure est actuellement en vigueur dans les zones 30.

piste cyclable velo

Mon avis sur cette mesure : Il serait également intéressant de développer les autorisations de tourner à droite aux feux et de communiquer sur cette mesure. Beaucoup d’automobilistes ne connaissent pas cette possibilité et insultent encore grassement les vélos qui tournent à droite à un feu rouge.

Éviter le vol de vélo

Le vol de vélo est une véritable plaie, plus de 300 000 bicyclettes sont volées chaque année en France ! C’est indéniablement un frein à la pratique du vélo. Pour éviter cela, le gouvernement prévoit d’obliger les vendeurs de vélo à marquer ces derniers. Concrètement, il s’agit d’une gravure sur le cadre, comme une plaque d’immatriculation unique pour chaque vélo.  Cela permettrait d’aider les forces de l’ordre à retrouver votre vélo en cas de vol. Actuellement, il est possible de faire marquer son vélo avec le Bicycode, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec mes deux vélos.

Pour lutter contre le vol de vélo, le gouvernement va également demander à la SNCF de construire des places de stationnement sécurisées devant les gares. À partir de 2019 il sera imposé un certain pourcentage de place sécurisée de vélo pour  la construction d’immeuble, de bureaux, etc.

comment bien attacher son vélo

Mon avis sur cette mesure : On manque cruellement de places de vélo sécurisées en ville, devant nos habitations et au bureau, c’est donc une très bonne chose d’augmenter ces places de parking. Concernant le marquage des vélos, c’est quelque chose que je conseille à tout le monde. Néanmoins, je suis toujours un peu effrayé lorsque l’état se met à vouloir identifier chacun des vélos en circulation. J’ai peur que d’ici quelques années, cela ait un but répressif … De plus, cela devrait faire augmenter le coût des vélos puisque le marquage était souvent réalisé par des associations, si les vendeurs de vélo s’y mettent, cela risque de changer la donne. Et quid des vélos en carbone qui ne peuvent être gravés ?

Apprentissage du vélo

Faire du vélo, c’est simple (du moins, si vous êtes sur ce site, c’est que vous savez faire du vélo 😀 ).  Mais plus les gens seront « formés » à faire du vélo, plus ce dernier sera utilisé comme ce qu’il est : un moyen de transport en plus d’être un loisir.
Le plan vélo prévoit donc d’inculquer la « culture vélo » dès la primaire, afin que tous les enfants de 6e puissent être autonomes à vélo dès 2022.

velo enfant

Mon avis sur cette mesure : Il est effectivement important d’expliquer à la nouvelle génération que le vélo est un moyen de transport à privilégier. Plus ce sera fait jeune, mieux ce sera !

350 millions d’euros pour les infrastructures vélos

C’est pour moi la mesure la plus importante, celle qui rend possibles toutes les autres mesures. La FUB aurait aimé un investissement de 200 millions d’euros par an, elle n’en aura que 50 millions / an pendant 7 ans. Malgré tout, Olivier Schneider, président de la FUB s’estime tout de même satisfait.

Ce fond servira à financer la construction de ponts ou de tunnels au niveau d’échangeurs autoroutiers pour assurer la continuité des pistes cyclables.  C’est un point noir qui freine la pratique du vélo, même dans certaines villes très cyclables.

piste cyclable velo

Mon avis sur cette mesure : Vivement qu’on voie autant de pistes cyclables que de routes 😉

Bilan du plan vélo 2018

De mon côté, je trouve que ce plan vélo, bien qu’incomplet, a au moins le mérite d’exister. Il est tout de même un peu léger sur certains points :

  • un forfait mobilité durable qui devrait être obligatoire (comme c’est le cas actuellement pour les transports en commun) et qui permettrait à certains de se lancer en vélo. Pourquoi favoriser les bus alors que le vélo serait encore plus simple ?
  • des infrastructures encore trop faibles, puisque c’est cela qui freine la majorité des Français à prendre le vélo pour aller au travail.

plan velo 2018

J’aurais également aimé quelques aides symboliques afin de promouvoir la part modale du vélo. Il aurait, par exemple, était intéressant de pousser les entreprises à construire des douches dans leurs locaux afin de permettre le vélo taff sur de longues distances. Une mesure bien sûr non obligatoire, mais qui permettrait à certains d’entre nous de pouvoir venir au travail de temps à autre, même si l’on habite loin du bureau.

J’aurais également aimé voir une campagne de communication autour du vélo : dédiabolisation des cyclistes, mis en avant des bénéfices du vélo comme moyen de transport (santé, économique et surtout écologique.

Et vous, vous en pensez quoi de ce plan vélo ?





  1. Chevereau

    Rien sur les aide pour acheter un velo a assistance electrique

  2. Comme toi je trouve que c’est mieux que rien mais que ca manque d’ambitions. C’est pas demain que les rues de Nantes ressembleront à celles de Copenhague aux heures de pointes.
    Merci pour cette belle synthèse en tout cas.
    A bientôt,
    Valentin

  3. PRIEUR

    Bonjour,
    Il serait bien de ne pas donner une image lamentable du cycliste. Se mettre sur la route alors qu’il y a une belle piste cyclable à coté, brûler les feux, rouler à toute vitesse en slalomant les piétons.

    Nous sommes peu nombreux à vélo, essayons d’attirer la sympathie des autres.

Laisser un commentaire



Thème crée par Anders Norén


Mentions légales - Contactez-moi - Publicité