Je vous le disais il y’a moins d’un an, il est plus que temps de se mettre au vélo si ce n’est pas encore fait ! La période est en effet plus que favorable. Ainsi, le 9 avril, les députés ont voté un amendement à la loi Climat et résilience. Ce dernier autorise le versement de la prime à la casse (2 500 €) de votre vieille voiture polluante pour l’achat d’un vélo électrique.

voiture vélo prime conversion

Comment fonctionne cette prime à la conversion ?

Avant cette loi, si vous aviez une voiture polluante, le gouvernement vous offrait 2 500 € si vous vous débarrassiez de ce vieux tacot. À condition d’acheter une voiture moins polluante. Échanger un moteur thermique gourmand en énergie contre un autre, certes un peu moins gourmand, mais qui fonctionne également au pétrole, c’était un peu contre-productif.

Devant la grogne des associations cyclistes et des utilisateurs, la loi va être étendue à l’ensemble des vélocipèdes électrique. Cela comprend donc les VAE à deux, trois ou quatre roues. Il semblerait qu’un bonus soit à l’étude pour l’achat de vélo-cargo qui permet réellement de remplacer une voiture (amener les enfants à l’école, faire ses courses …). J’ai également lu que l’achat de plusieurs vélos pour un foyer entier était envisagé. Cela paraîtrait logique, pour remplacer une voiture capable de transporter 4 ou 5 personnes.

velo cargo prime conversion

Les vélos musculaires bénéficient-ils de cette prime ?

* Malheureusement, les vélos « classiques », dits « vélos musculaires » ne bénéfices pas de cette prime. Je n’ai rien contre le vélo électrique, qui peut-être utile pour certaines personnes ou certaines situations (voir l’article de Robin sur les vélos électriques), mais exclure le vélo musculaire de cette loi climat est un véritable non-sens. Un vélo électrique, quel qu’il soit, sera toujours plus polluant qu’un vélo classique. Je parle ici de la batterie, de sa fabrication, de son recyclage et de sa durée de vie.

Le prix des (bons) vélos s’envole ces dernières années devant l’engouement des Français à se mettre au vélo, une prime à la conversion valable pour tout type de vélo serait un message fort du gouvernement pour amorcer une transition nécessaire.

La France championne d’Europe sur la prime à la conversion

Cocorico ! En bon gros râleur, je dois tout de même reconnaître quand quelque chose se passe bien. Même si la France a clairement un train de retard sur l’utilisation du vélo, cette prime reste exceptionnelle en Europe. Les Pays-Bas, la Lituanie et la Finlande l’ont déjà introduit, mais à hauteur de 1 000 € seulement, toujours pour du vélo électrique.

velo electrique prime à la casse

Il faut avouer que c’est tout de même un signe fort, dans un pays où l’industrie automobile reste un des fers de lance de l’industrie . J’ai hâte que cela se démocratise encore plus !

Ha. Et sinon, ne vous emballez pas, la loi n’a pas encore été validée par le Sénat à l’heure où j’écris ces lignes. Inutile d’aller commander votre beau vélo maintenant, il va falloir patienter encore quelques semaines 😉 Comptez sur moi pour vous tenir au courant.