Conseils de voyage

Quel réchaud choisir pour voyager ?

Si vous pratiquez le cyclotourisme et que vous n’êtes pas du genre à manger au restaurant tous les jours, vous aurez forcément besoin d’un réchaud pour pouvoir manger chaud ou bien faire bouillir votre eau pour la purifier. Il existe différents types de réchauds, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Je vous propose aujourd’hui un guide des différents réchauds pour vous aider à faire votre choix.

Le classique réchaud à gaz

C‘est le type de réchaud le plus classique. Vous en trouverez certains pour les familles nombreuses, avec plusieurs feux, des minimalistes à moins de 10 € ou bien encore de grandes marques vendus entre 50 et 100 €. Si vous voyagez seul ou à deux en vélo, je vous conseille de vous orienter vers des réchauds simples et légers.

rechaud à gaz

La majorité de ces réchauds fonctionnent avec une cartouche de gaz qu’il faut brancher dessus.  Attention, en France, la marque la plus vendue est « camping gaz ». Néanmoins, ces cartouches comportent des valves qui ne sont compatibles qu’avec les réchauds du même nom. Préférez plutôt un réchaud qui s’adapte aux cartouches de gaz avec un pas de vis.

Si vous avez un budget un peu plus conséquent, évitez les réchauds qui se branchent directement sur la cartouche et préférez les réchauds à cartouches déportées. Ces derniers auront un centre de gravité plus bas et seront donc plus stables pendant la cuisson.

Il existe également des « réchauds optimisés », comportant un répartiteur de chaleur. Concrètement, cela permet de chauffer plus vite avec moins de gaz.

rechaud à gaz optimisé

On aimepouce2
On aime paspouce1
une large gamme de prix plutôt lourd en fonction de la taille des cartouches
facilité d’allumage difficulté à trouver des cartouches dans certains pays
possibilité de régler la puissance du feu à long terme, le carburant peut s’avérer coûteux
différents type de gaz réservé aux cuissons de courte durée
cartouches de gaz de toutes tailles (pour un weekend, semaine, etc.) difficulté de fonctionnement en altitude ou par temps froid
utilisation de ressources fossiles


Pour qui ? :
Les réchauds à gaz sont conseillés si vous ne vous voulez pas vous embêter. Ils sont suffisants dans la majorité des voyages à vélo « classiques ». Si vous partez plusieurs mois ou à l’autre bout du monde, certains réchauds pourront peut-être être plus adaptés, sinon, foncez !

On conseille : Le réchaud Primus Memer à moins de 30 € pour les petits budgets (un ami part avec celui-ci au Canada), le Primus Spider II autour de 50 € (que j’utilise depuis plus d’un an) ou encore l’Optimus Crux, en version optimisé à moins de 90 €.

 

Le réchaud à bois

Qu’il soit fabriqué par vos soins ou acheté prêt à fonctionner, le réchaud à bois fonctionne à l’aide de branches, brindilles, ou en cas de besoin, de tout ce qui peut brûler. Attention, au dessus de 2 000m d’altitude, il se peut que vous ayez du mal à trouver des arbres, et donc des branches pour votre réchaud à bois. Certains cyclotouristes m’ont indiqués que les bouses de vaches brûlaient très bien 😉

tuto fabrication rechaud à bois

Le réchaud à bois sera beaucoup plus performant s’il est à double parois. Son fonctionnement est simple : l’air se réchauffe pour mieux brûler une fois au sommet de votre réchaud. Un bois vert ou humide sera plus difficile à allumer, fera énormément de fumée, et laissera de gros dépôts de suie sur votre popote. C’est un réchaud salissant mais qui vous permet une autonomie quasi-complète en voyage. Vous pourrez également faire mijoter des légumineuses ou des céréales aussi longtemps que vous le souhaitez avec ce type de cuisson.

rechaud à bois feu

N’hésitez pas à faire le plein de petits bois lorsque vous en trouvez du sec. À défaut, les couches d’écorces disposées sur les parterres de fleurs feront un excellent combustible…

On aimepouce2
On aime paspouce1
possibilité de faire mijoter des plats très longtemps l’allumage n’est pas toujours facile
autonomie quasi-complète en plaine et basse montagne il est possible de gérer la puissance de la cuisson, mais cela nécessite de l’expérience
une bonne odeur de feu de bois la vaisselle de la popote pleine de suie
gratuité du carburant impossible de l’utiliser en cas de risque d’incendie
possibilité de le fabriquer soit même assez facilement
 relativement léger, puisque vous ne transporter par de carburant

 

Pour qui ? : Je recommande le réchaud à bois pour tout ceux qui veulent partir en autonomie complète pendant plusieurs semaines. Il sera également parfait pour ceux qui veulent varier leurs repas, n’étant plus limité par une quantité de carburant. À réserver à ceux qui aiment prendre le temps pour faire à manger !

achat rechaud à bois

On conseille : de le fabriquer soit-même si on est bricoleur  ou ce réchaud à bois en acier  à moins de 20 € tout à fait identique en terme de fonctionnement.

 

Si vous souhaitez construire votre propre réchaud à bois gratuitement, je vous invite à suivre le tutoriel que j’ai utilisé pour fabriquer le mien.

Le minimaliste réchaud à alcool

Il existe plusieurs types de réchauds à alcool, tous peuvent être fabriqués gratuitement et en quelques minutes. C’est le réchaud minimaliste par excellence, il ne pèse que quelques grammes et vous permettra de manger chaud n’importe où. Vous trouverez de nombreux tutos sur internet vous permettant de fabriquer le P3rs, ce réchaud de 7 grammes fabriqué à partir d’une canette. Il existe différentes versions de ce réchaud à alcool, à vous de voir celle que vous préférez.

rechaud à alcool dans une canette

C’est un réchaud que j’utilise lorsque je pars pour la journée, voire pour l’après-midi lorsqu’il fait froid et que je désire boire une boisson chaude. Il vous faudra prévoir un petit récipient pour faire le plein d’alcool ménager (type alcool à brûler). Attention, la flamme de l’alcool n’est que très peu visible au soleil ! Faites bien attention à ne pas bouger le réchaud tant qu’il n’est pas totalement éteint. Si vous devez rajouter de l’alcool pour prolonger la combustion, assurez-vous que le réchaud est totalement éteint.

faire un rechaud canette

Il existe également des réchauds à alcool qui s’utilisent avec des tablettes d’alcool solides ou bien avec de l’alcool en gel.

On aimepouce2
On aime paspouce1
extrêmement minimaliste réservé à des cuissons courtes
idéal pour se faire un thé ou un café une flamme moins chaude et moins facile à régler
coût d’achat faible, ou fabrication possible risque de brûlure plus important
carburant peu cher (3 € le litre)


Pour qui ? :
Ce réchaud sera adapté à celles et ceux qui souhaitent voyager le plus légèrement possible. Il trouvera sa place dans votre sacoche de guidon pour des sorties minimalistes, à la journée. Je ne recommande pas ce réchaud seul  pour de longs voyages, sauf si vous avez des plats rapides à préparer.

rechaud à alcool tatonka

On conseille : de le fabriquer soit même ou bien de s’orienter vers le réchaud à alcool de marque Tatonka qui a l’avantage de pouvoir se refermer avec un pas de vis.

 

Le réchaud multicombustible

C’est le réchaud des baroudeurs ! Avec ce réchaud, vous ne serez normalement jamais à court de carburant puisqu’il utilise de l’essence, du pétrole, de l’essence C et même du kérosène pour fonctionner. Autant dire que vous trouverez du combustible partout, même dans des pays peu développés. Certains réchauds multi combustibles peuvent même être branchés sur une cartouche de gaz filetée.

rechaud multicombustible

Son fonctionnement est simple : il suffit de mettre le combustible sous pression, via une petite pompe, pour que celui-ci passe dans un état gazeux au niveau du brûleur.  Le réchaud à essence fonctionne parfaitement en altitude ou avec des températures négatives. Néanmoins, c’est un réchaud complexe qui nécessite en entretien régulier pour fonctionner.

On aimepouce2
On aime paspouce1
accepte quasiment tout type de carburant très coûteux à l’achat
facilité d’allumage, par tous les temps nécessite un temps de chauffe
prix du carburant relativement faible entretien régulier du brûleur
possibilité de stocker le combustible à part sans le mettre sous pression  utilisation de ressources fossiles


Pour qui ? :
 Le réchaud multicombustible est à réserver à ceux qui voyage longtemps et loin. Son coût d’achat élevé et son entretien régulier devrait en dissuader plus d’un. Néanmoins, le faible coût du combustible peut le rendre intéressant si vous voyagez régulièrement.

rechaud à essence gaz

On conseille : Le MSR WhisperLite qui accepte aussi bien l’essence (et autres) que les cartouches de gaz (130 €) ou bien le MSR DragonFly autour de 150 €

Le feu de bois

Et oui, le feu de bois classique peut aussi être utilisé comme un moyen pour cuisiner et faire chauffer de l’eau. Après tout, nos ancêtres procédaient bien de cette manière. Néanmoins,  en France il est de plus en plus difficile de trouver un lieu où faire un feu. La loi est très stricte à ce sujet et de nombreux décrets locaux interdisent formellement l’allumage d’un feu. De plus, il est totalement interdit de faire un feu à moins de 200m des bois, forêts, garrigues, etc.

Si vous souhaitez tout de même opter pour le feu de bois, il est nécessaire de prendre certaines précautions. Commencez par vous éloignez des arbres ou herbes sèches et isolez votre foyer avec des pierres. Pensez à éteindre complètement votre feu avec de l’eau et à nettoyer totalement le foyer en partant. Le feu aura également le désavantage d’indiquer votre position. À éviter si vous souhaitez bivouaquer tranquillement.

feu de bois

On aimepouce2
On aime paspouce1
le coté sauvage et libre d’un feu de bois risque d’incendie
l’odeur et les soirées devant un feu peu discret
autonomie quasi-complète en plaine et basse montagne pas toujours possible en fonction du lieu
gratuité du carburant
le « réchaud » le plus léger, car vous n’avez rien à porter


Pour qui ? :
 Privilégiez le feu de bois si vous voulez voyager librement, sans rien avoir à porter. Attention tout de même, il ne sera pas toujours possible de faire un feu selon le lieu où vous vous trouver. Prévoyez donc une solution de secours …

On conseille : de s’entrainer un peu avant pour ne pas passer la soirée sans feu 😉 Et de bricoler une suspension pour votre popotte au dessus du feu (ou bien cette suspension à 35 €)

Quel réchaud choisir en voyage à vélo ?

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses solutions pour manger chaud en voyage. Chaque type de réchaud aura ses adeptes et ses détracteurs mais certains réchauds sont plus adaptés que d’autres dans certaines situations.

quel rechaud choisir

Si le poids n’est pas un problème, vous pouvez envisager d’emporter 2 réchauds avec vous. J’aime généralement prendre un réchaud à gaz pour cuisiner chaud le soir, mais un petit réchaud à alcool fait parfaitement l’affaire pour mon café de 16 heures. Ainsi, je n’ai pas à sortir tout l’attirail pour une simple tasse d’eau chaude 😉

Et vous, quel(s) réchaud(s) utilisez-vous en voyage ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire.





  1. Cuberdon

    Il y a aussi des réchauds à bois avec insert pour alcool a brûler.

  2. Wren

    Salut
    Cela fait quelques années que j’ai abandonné le rechaud à gaz (les cartouches sont interdites en avion et à l’étranger il est fastidieux d’acheter le bon modèle sur place).
    Je suis passée au rechaud à alcool. Trangia d’abord puis Evernew qui permet une utilisation alcool ou bois au choix.
    Super-léger, compact et solide.

  3. Article très complet ! j’en sais un peu plus je vais prend un Dometic !

Laisser un commentaire



Thème crée par Anders Norén


Mentions légales - Contactez-moi - Publicité