Les pluies incessantes du mois de septembre ne m’auront guère laissé le choix : à force d’arriver trempé au travail sur mon nouveau vélo, il ne me restait qu’une chose à faire : investir dans des garde-boue.

Néanmoins, je souhaitais investir dans du matériel de qualité, qui ne défigurerait pas la ligne sportive de mon vélo, qui pourrait s’enlever facilement et qui pourrait s’adapter sur un vélo ayant des freins à disques. Après des heures (et des heures !) de recherches, je me suis lancé et j’ai craqué sur les garde-boues Raceblade (version XL) de chez SKS à environ 40 € . Après plusieurs semaines de test, voici mon avis.

Caractéristiques techniques

Attention, il est a noter que la version classique des SKS Raceblade  est annoncée pour des pneus de 700 avec une épaisseur inférieure à 25 mm. Pour des pneus de 25 à 32, il est indispensables de choisir la version XL.

Pacaking du SKS Raceblade XLPackaging du garde-boue SKS Raceblade version XL

Spécialement créés pour les vélos de courses et les vélos sportifs, les SKS Raceblade affichent un poids tout à fait honorable, de 265 g à 307 g selon les sites… N’étant pas au gramme près, cela me correspondait tout à fait.

L’aspect visuel des garde-boue est, selon moi, irréprochable et s’intègre parfaitement sur un vélo de route ou de fitness tout en gardant un côté sobre et aérodynamique. Seul point négatif à ce niveau, les attaches en caoutchouc sur la fourche et le cadre.

Contenu de la boite des garde-boue SKS Raceblade XLContenu de la boite

Néanmoins, ce petit point négatif est un des gros avantages du SKS Raceblade puisque ce dernier est vendu comme étant amovible et facile à détacher (le tout sans outils), ce qui peut être très intéressant lors d’une sortie sportive ou en été.

Montage des garde-boue avant et arrière

SKS a eu la présence d’esprit de livrer les garde-boue avec une protection à coller sur votre fourche / cadre afin d’éviter tout éclat de peinture. Malheureusement, ces derniers étaient totalement inutilisables puisque collées au mode d’emploi… Premier mauvais point.

Étiquette collée sur le SKS RacebladeProtection de fourche / cadre inutilisable

Pour permettre une compatibilité maximale, SKS a pensé à rendre ses garde-boue totalement réglables. Pour cela, il suffit de pousser les deux blocs plastiques situées sur la courbure du garde-boue. Ainsi, vous pourrez facilement régler l’écart entre le pneu et le garde-boue afin d’éviter tout frottement. Un partout, la balle au centre.

Garde-boue SKS XL noir brillantRéglage de l’espacement avec le pneu

Malgré toute cette bonne volonté, il semble que ces garde-boue ne soient pas compatibles avec l’ensemble des vélos. Ainsi, si votre fourche est dotée d’un œillet pour le passage d’un câble de freins à disque, il se peut que les garde-boue ne s’adaptent pas aussi facilement que prévu. Deuxième mauvais point pour ces garde-boue.

Attache garde boue SKS XLImpossible de fixer le garde-boue sur mon vélo …

Après un peu (beaucoup) d’énervement, quelques (nombreuses) égratignures et pas mal (beaucoup) de temps, j’ai réussi à plier correctement les barres en métal pour adapter les garde-boue à mes roues. Il faut dire qu’il s’agit d’un vélo sportif, l’angle de la fourche est donc assez prononcé. L’œillet des freins me bloquant le passage, il a donc fallu ruser pour adapter la courbure du garde-boue à mon vélo. Trois à un, les mauvais points vont-ils l’emporter ?

Montage et pliage du garde-boue SKS RacebladeIl faut plier le garde-boue pour l’adapter au vélo

Une fois le bon angle trouvé (ci-dessous sur la roue arrière), il faut maintenant fixer les attaches en caoutchouc pour faire tenir le garde-boue. Bonne nouvelle, SKS à prévu des rechanges, et en plus cela semble tenir correctement contrairement aux apparences. Une fois solidement attaché, on essaie de couper proprement le surplus au ciseaux pour que cela soit relativement propre… 3 à 2 😉

point d'attache en caoutchou des garde-boue SKSFixation des garde-boue avec les caoutchoucs fournis

Pour ma part, une fois montés, j’éviterais autant que faire se peut d’enlever les garde-boue pendant la saison hivernale. Même si cela tient, je ne veux pas revivre l’épisode traumatisant du montage de ces garde-boue avant un certain temps. Cela fait donc un troisième et dernier mauvais point pour les Raceblade amovibles de chez SKS.

Globalement, le montage a été plutôt fastidieux de mon côté. Je pense que si votre vélo correspond totalement aux standards, vous n’aurez pas trop de soucis d’installation. Néanmoins, prévoyez tout de même un petit temps de montage et le pliage de barre de fer, relativement solide, pour adapter le SKS Raceblade à votre monture.

Utilisation des garde-boue

Première sortie, avec un peu d’appréhension. Malgré la pluie qui s’abat sur moi avec violence, je suis aux anges : les garde-boue Raceblade (dans leur version XL) sont diablement efficaces ! Mon dos est totalement immaculé : pas d’éclaboussures de boue à déplorer, un pur bonheur.

garde-boue SKS Raceblade XLLes garde-boue une fois montés

Cerise sur le gâteau, malgré une fixation sans outil avec une simple bande de caoutchouc, les garde-boue sont relativement silencieux : pas de tremblements ni de grincements.

Mon avis sur les garde-boue SKS Raceblade

 

Caractéristiques:4 Stars (4 / 5)
Montage:2 Stars (2 / 5)
Utilisation:5 Stars (5 / 5)
Moyenne:3.7 Stars (3,7 / 5)

En résumé, les garde-boue SKS Raceblade version XL, malgré un montage compliqué dû à une adaptation périlleuse, n’en demeure pas moins sacrément efficaces. Leur ligne sportive et leur noir brillant font d’eux des accessoires qui seront, je pense, très prisés des sportifs désirant rester au sec lors de leurs sorties vélo.