Cyclotourisme

Une ballade à vélo sur Belle-Île-en-Mer

Vous commencez à me connaitre, j’aime voyager, à vélo ou à pied, en France et à l’étranger. Pour cette semaine de ponts, je suis parti avec ma conjointe dans un département que je connais bien, le Morbihan (56), au sud de la Bretagne. Je le connais même très bien puisqu’une partie de ma famille y vit depuis mon enfance, j’ai donc passé de nombreuses vacances autour du golf du Morbihan. Que vous aimiez le vélo ou pas, je ne peux que vous conseiller d’aller visiter ce magnifique département breton !

Allez, pour ceux qui veulent se mettre dans l’ambiance, je vous laisse lire cet article avec la fameuse musique de Laurent Voulzy « Belle-Île-en-Mer ». Comment ça, c’est kitch ? 😉

 

Et sinon, pour ceux qui ne connaissent pas, Belle île, c’est la grosse île en bas de cette carte 😉

ou est belle ile en mer

Se rendre à Belle-Île-en-Mer en bateau

Qui dit « île » dit forcément bateau.  Nous avons réservé un « bateau-navette » au départ de Port-Navalo, sur la pointe de la presqu’île de Rhuys, en sortie du golf du Morbihan. Celui-ci m’a coûté environ 26 € par personne pour faire l’aller-retour dans la journée. Cette fois-ci, nous avons décidé de ne pas prendre nos vélos sur la voiture pour plus de simplicité et nous avons eu raison : ce trajet n’accepte pas les vélos ni les véhicules. Certaines compagnies, via d’autres ports, les acceptent.

bateau belle-ile-en-mer

Attention, pour ceux ayant le mal de mer, la traversée vers Belle-Île-en-Mer peut-être un peu agitée. En cette journée de grand vent, une fois passée l’île d’Houat, la houle s’est fait sentir. Je dois dire que je suis assez peu sensible à ce genre de mal des transports, mais il semble que certains passagers aient dû utiliser le sac prévu en cas de problème, si vous voyez ce que je veux dire…

La traversée à durée 1 heure, nous l’avons faite à l’intérieur du bateau puisque le vent était relativement fort et la température de l’air plutôt froide, malgré un peu de soleil. Belle-Île-en-Mer se situe à environ 15 km du continent (Quiberon) et environ 30 km du golf du Morbihan.

Louer un vélo à Belle-Île-en-Mer

chopper veloNon, ce n’est malheureusement pas sur ce vélo que j’ai fait le tour de l’île …

Une fois arrivée sur l’île (dans la ville du Palais), il vous est possible de vous déplacer de différentes manières :

  • Louer un vélo,
  • louer un scooter,
  • louer une voiture,
  • prendre le bus.

Si vous avez lu le titre de cet article, vous vous doutez bien que nous avons choisi un vélo 😉 Cela faisait 3 jours que je tannais ma copine 10 fois par jour pour louer un tandem. Je n’en ai jamais fait, et je trouvais l’idée fort sympathique. Grosse déception, quand l’ensemble des loueurs m’ont dit qu’ils avaient déjà loué leur seul et unique tandem. Lorsque j’avais appelé la veille, il était impossible de réserver …

location vélo belle-ile-en-merVoici nos vélos de location …

Quel vélo louer ?

Avant de faire votre choix, il faut savoir que Belle-Île-en-Mer est assez vallonnée et très exposée au vent. Par exemple, l’altitude moyenne est de 40 m et le point culminant de l’île est de 71 m.  Nous avons choisi de louer des VTC classiques alors que la plupart des cyclistes que nous avons croisés utilisaient des vélos électriques (VAE). Je dois avouer que nous avons un peu regretté notre choix, le vent de face, en montée 😉 Il est également possible de louer des VTT, mais les chemins trop « sauvages » sont interdits aux vélos.

De mon côté, j’ai trouvé ce VTC totalement inadapté à l’île : un développement pas top, une selle (pour les hommes) assez douloureuse et des vitesses qui ne passent pas. Je ne parle même pas de la géométrie du cadre qui donne l’impression d’être totalement debout. Dur dur d’avancer à une allure digne de ce nom avec ce genre de vélo, mais soit, nous sommes en vacances, nous devrons donc prendre notre temps…. Le tout pour 12 € / personne et par jour. (Arrivée sur l’île 10 h, retour 17 h). Nous avons gardé ce vélo de 11 h (le temps de le louer) à 15h30, pour faire le tour de la ville à pied.

Le « tour » de l’île à vélo

Inutile de vous mentir plus longtemps : faire le tour de l’île en une journée me semble un peu trop optimiste. Ou alors, vous avez loué un VAE et vous ne voulez pas profiter des paysages 😉 L’île fait environ 20 km de long x 9 km de large, soit 84 km² au total. De notre côté, nous avons traversé l’île du Nord vers le Sud afin de rejoindre le panorama le plus connu : les Aiguilles de Port-Coton.

Ça souffle …

Avant d’arriver à ce point de vue, il faut donc traverser les terres. Points positifs : il n’y a pas (trop) de vent, c’est très calme et bucolique. Points négatifs : on trouve à peu près la même chose sur le continent, avec des vélos de meilleure qualité. 😉

montée belle-ile-en-mer véloEt maintenant ça monte, ça monte …

 

église belle ile en mer

Une fois arrivé en vue de la mer, c’est beau, mais qu’est ce que ça souffle ! Il faut mériter son point de vue, croyez-moi ! Nous décidons donc de poser les vélos puisque les chemins longeant les falaises ne sont pas autorisés à vélo (vu le vent, c’est surement plus sûr ! ). La beauté des images parlera pour moi …

bretagne belle ile en mer

rocher ile belle ile

eau turquoise belle ileVous avez vu cette eau ? On se croirait en Grèce !

vue des falaises belle-ile-en-mer

vue mer belle ile

Pour manger, nous trouvons une petite crique à l’abri du vent, l’occasion de faire une petite sieste au soleil … et de prendre un coup de soleil.

plage belle ile en merUne petite crique à l’abri du vent, presque pour nous tous seul …

Sur le retour, nous posons les vélos à côté du célèbre phare de Goulphar, l’occasion de visiter la partie gratuite du musée. Pour les plus téméraires, vous pouvez également monter les 247 marches du phare pour atteindre le point de vue de 52 m, mais cette visite est payante.

phare goulphar belle ile en mer

Je tiens tout de même à souligner que la circulation sur l’île est pensée pour les cyclistes. Vous y trouverez de nombreuses voies cyclables (80 km d’itinéraires cyclables balisés), les routes, bien que petites, sont assez peu fréquentées. Ainsi, aucun souci de sécurité, même si vous faites du vélo avec vos enfants (avec un suiveur par exemple).

Faut-il visiter Belle Île à vélo ?

C’est la question qui fâche, puisque nous sommes sur un site dédié au vélo … Selon moi, la visite est – malheureusement – plus agréable en bus ou en voiture pour se rendre aux points d’intérêt, et les visiter à pied. D’une part, le relief accidenté de l’île et son vent sur les côtes font qu’une balade à vélo pourra être pénible pour ceux qui ne pratiquent pas le vélo régulièrement. D’autre part, vu la taille de l’île, un véhicule motorisé vous permettra de voir l’ensemble des choses à voir sur l’île.  Et comme je ne veux pas faire la promotion des véhicules personnels sur ce blog, je vous recommande donc le bus 😉

Sur de nombreux sites, il est également nécessaire de déposer son vélo pour se promener. La plupart des beaux points de vue de l’île nécessitent une petite randonnée pour être pleinement exploités. Il en est de même pour les villes ou villages de l’île. Nous avons choisi de ne pas utiliser les vélos dans la ville du Palais pour visiter son fort, ses criques sauvages et ses rues très pentues. Le vélo sous toutes ses formes n’est clairement pas le moyen de transport le plus efficace. Ici, une bonne paire de chaussures vous permettra de crapahuter ci et là pour vous rendre où vous voulez.

crique plage le palais belle ileCarte postale ? …  non, petite escale sur la plage du Palais en attendant le bateau.

Pour ceux qui souhaitent réellement visiter l’ensemble de l’île à vélo, dirigez-vous plutôt vers un VAE ou bien sur une visite de plusieurs jours.

Et en bonus, voici une petite photo de moi au retour en bateau, après avoir un peu (trop) profité de la houle et des embruns marins (avec un beau coup de soleil) !

moiOups, je crois que je suis trempé…

Kenavo les amis, et doucement sur la gastronomie bretonne 😉





  1. Jolie petite escapade sur Belle Ile et bel article Alexis. Ca donne des idées pour des prochains périples. Mais plutôt à pied ou en bus si je me fis à tes conseils 😉

    A bientôt,
    Valentin

  2. christelle

    Bonjour,
    avec mon concubin, nous l’avons visité en 2 jours avec un VTC, il y a 2 ans. On a suivi les sentiers réservés aux vélos.
    On a fini notre visite sur les rotules. On a rencontré des bonnes côtes, parfois ahurissantes (on avait, à pied, du mal à trainer notre vélo. Et pourtant, nous sommes Finistériens!). Les sentiers étaient parfois un peu caillouteux.
    Mais au final, nous avons vu de très beaux paysages. Belle-Ile vaut vraiment la traversée.
    Désormais, nous louons des vélos électriques sur des grandes iles, au relief un peu chahuté (comme Jersey).
    Un conseil tout de même si vous embarquez à Quiberon. Il faut penser à garer sa voiture sur le grand parking à l’entrée de Quiberon. Donc il faut venir assez tôt!

Laisser un commentaire



Thème crée par Anders Norén


Mentions légales - Contactez-moi - Publicité