Cette année, j’ai décidé de rester en France pour mon voyage à Vélo. Initialement prévu début mai 2017, ma blessure au pied m’avait obligée à annuler le périple. Ce n’était, heureusement, que partie remise puisque j’ai décidé de partir début août pour une version raccourcie du voyage initial. En effet, après un voyage de plus de 2 semaines au Canada, je ne pouvais malheureusement pas prévoir un autre « long » voyage pour cet été.

En août, je parcourrai donc pendant une petite semaine les routes et chemins de la très jolie « Vélo Francette ».

logo de la velo francette hd

 

Destination la Vélo Francette

Habitant à coté de Nantes, j’ai tout d’abord commencé à chercher un itinéraire qui ne m’obligerait pas à traverser toute la France en train pour pouvoir me rendre à mon point de départ. Deux choix s’offraient à moi : parcourir le canal des deux mers, de Bordeaux à Narbonne, ou longer une partie de la Vélo Francette, entre Angers et La Rochelle.

Le deuxième choix à su me séduire pour deux raisons :

  • Plus proche de chez moi, donc moins cher, moins long et moins polluant,
  • une diversité des paysages très intéressante.

signalisation velo francette

La Vélo Francette, dans son intégralité, offre plus de 620 kms de pistes et de routes balisées et traverse 7 départements du grand Ouest. Elle relie donc la manche, de la Normandie, à l’Atlantique, en Charente-Maritimes.  La Vélo Francette à été élue vélo route Européenne de l’année, c’est donc l’occasion pour moi d’aller tester une partie de ce trajet qui s’annonce vraiment intéressant à faire.

Le parcours à vélo

Avec une semaine sur place seulement, je ne pourrais malheureusement pas voir la portion nord de cette vélo route. C’est pourtant dès le départ de ce parcours qu’il est possible de voir des choses intéressantes telles que la plage du débarquement de Sword Beach, l’estuaire de l’Orne ou encore la Suisse Normande avec ses paysages spectaculaires.

J’ai donc choisi de partir d’Angers. Il aurait été possible de rejoindre Angers en partant de Nantes et en longeant l’EV6, néanmoins, je connais déjà bien ce passage. Situé à 40 minute de train de chez moi, Angers offre un point de départ intéressant pour quelques euros seulement.

Une fois arrivé au point de départ, il ne me restera qu’à suivre les 320 km de pistes / routes balisées jusqu’à La Rochelle. Je traverserai plusieurs villes notables telles que Saumur, Thouars, Parthenay et Niort.

parcours velo francette angers la rochelle

Cette deuxième moitié de l’itinéraire offre cependant de beaux sites incontournables à commencer par la ville d’Angers et son château qui surplombe la ville.

Traversant une partie de la vallée de la Loire et longeant certains de ses confluents, je m’approcherai également des châteaux de la Loire entre Angers et Saumur : Villandry, Chinon etc. Ces zones de terres, parfois très humides au gré des caprices des cours d’eaux, semblent être de formidables biotopes, reconnus par les scientifiques. C’est le genre de chose qui me plaira assurément !

chateau d'angers

Entre Saumur et Parthenay, la Vélo Francette emprunte également le chemin des pèlerins en direction de St-Jacques de Compostelle. C’est un savant mélange d’histoire et de nature qui m’attend dans la première moitié de mon voyage.

donjon de niort

Le Donjon d’Aliénor d’Aquitaine, au pied des Halles, m’accueillera à Niort,. Je connais déjà un peu cette ville et je vous conseille d’y faire un petit arrêt dans le centre historique de la ville. Un petit verre de vin blanc à l’ombre des Halles devrait sans aucun doute vous requinquer pour quelques kilomètres supplémentaires à vélo 😉 Une fois la ville de Niort traversée, direction le Marais Poitevin et la « Venise verte » avec sa faune et sa flore pleine de richesse.

marais poitevin venis verte

Enfin, l’arrivée se fera au bout de la Vélo Francette, à La Rochelle. Là aussi, la ville vaut le détour, et particulièrement le centre ville. Une fois arrivée à destination, un petit tour à la plage sera amplement mérité non ? 😉

Et l’arrivée …

Idéalement, l’arrivée est donc prévue à La Rochelle. Néanmoins, je ne me fixe aucun objectif. Le but étant de prendre du plaisir à pédaler tout en se vidant la tête. Je peux tout aussi bien rentrer plus tôt, ou terminer ma semaine jusqu’à La Rochelle. Et si mes mollets sont en forme, il est possible de continuer au sud direction Royan, le long de l’EV1, sur la Vélodyssée.

port de la rochelle

L’hébergement et le matériel

Ici aussi, pas de prise de tête. Je ne prévois rien à l’avance (comment ça « comme d’habitude…  » ?). Je partirai avec tente et de quoi bivouaquer. Au programme, bivouac sauvage, camping ou, en cas de besoin chambre d’hôte ou hôtel (même si j’aimerais éviter, mais une fois de temps en temps ça peut faire du bien non ? 😉 ). Tout sera fait au jour le jour en fonction de mes envies et de mes besoins.

Concernant le matériel, j’ai re-travaillé ma liste de matériel afin de partir le plus léger possible. Mes anciens voyages à vélo m’auront appris qu’on ne se sert jamais de tout ce que l’on emporte, et que certains ustensiles peuvent avoir plusieurs usages. Cette année, je transporterai donc « seulement » 12kg de matériel avec moi. Découvrez ma liste de matériel pour le voyage à vélo ici.

Je partirais donc vendredi 4 août dans l’après midi juste après le travail. Vous pourrez me suivre sur la page Facebook de Vélo-Cyclisme afin d’avoir de mes nouvelles et quelques photos 😉

Pour préparer  mon voyage, je me suis fortement aidé du site de la Vélo Francette et du Véloguide du même nom, disponible à 14,90 €.

topoguide velo francette